SOMMAIRE | Textes sur le MIL | Le MIL vu de l’intérieur


jeudi 19 avril 2007

La bande des Sten par Jean-Marc Rouillan

En janvier 1971, nous avons organisé la première réunion du MIL dans un petit appartement de la banlieue de Toulouse. Il y avait là Oriol, « La Carpe », « Bermejo » et quelques autres dont seuls les sourires me restent en mémoire. Venus de l’Intérieur, comme nous appelions alors le pays sous la botte franquiste, les camarades revendiquaient leur soif de découverte révolutionnaire. Nous, les toulousains, nous étions les fils de la seconde Espagne, celle des barricades de juillet 36 et des maquis, celle des « terroristes rouges », et avec l’enthousiasme de l’adolescence nous espérions l’heure d’« echarse al monte ». Nous nous préparions ».

[...] Texte intégral dans le pdf en lien


La bande des Sten